Présentation

 

 

Un Homme, une découverte
 

Dans les années 80, le Professeur Teruo Higa travaillait pour trouver une solution afin d'atteindre un rendement agricole plus élevé avec moins de produits chimiques. Pour cela, il étudiait une seule espèce de bactéries par champ d'essai.
Un jour, il renversa, malencontreusement, un seau et se rendit compte qu'à l'endroit de "l'accident", les plantes étaient de meilleure qualité.
Ses recherches se sont donc axées sur la recherche du bon mélange de bactéries : "EM" les micro-organismes efficaces.

 

Em bokashi 1 CTV (1.82 Mo)

 

 

Comment fonctionnent les EM ?​
 

La particularité de l'EM réside dans la combinaison de micro-organismes aérobies et anaérobies. Aérobie signifie «vivre avec de l'oxygène» et anaérobie signifie «vivre sans oxygène». 
Dans le monde scientifique, on a toujours cru que ces deux groupes ne pouvaient pas vivre côte à côte car les conditions dans lesquelles ils vivent sont opposées. 
Les deux groupes se produisent naturellement ensemble dans le sol.
Les micro-organismes aérobies et anaérobies ont en commun de pouvoir transformer des substances en antioxydants. Ceux-ci ont un effet bénéfique sur la santé du sol, des plantes, des humains et des animaux.
Les microorganismes fonctionnent selon le principe de dominance, rétablissant ainsi l'équilibre microbien.

 

Le principe de la "dominance"
 

C'est une loi de la nature qui fonctionne à tous les niveaux. En raison de la polarité réganant sur la Terre, ce principe est en toute première position, bien que la nature soit en permanance à la recherche de l'équilibre.

Pour mieux comprendre, supposons que sur 100% d'une catégorie : 
- 5% sont au service de mécanismes régénératers, constructifs et souhaités ; 
- 5% sont à l'opposé, ils dégrandet, détruisent et sont indésirables ; 
- les 90% restants sont opportunistes et ont tendance à adopter les mécanismes du groupe dominant. Ils iront par conséquent s'installer sur le plateau de la balance où se trouvent déjà le plus grands nombre de représentants d'une catégorie.

Il faut peu de chose pour favoriser l'un des deux plateaux de la balance. La mission des EM est de transformer un milieu à prépondérance dégradante en milieu favorable.

 

 

Concrètement, à quoi servent les EM ?​

Ajouter EM à l’eau de lavage du linge, des sols, de la vaisselle et sur toutes surfaces lisses. Cela permet de réduire considérablement l’usage des détergents. Presque tous les objets présents dans une maison ou un jardin, peuvent être nettoyés avec EM.

Désodoriser, éliminer les risques pathogènes : la putréfaction est à l’origine des mauvaises odeurs, avec EM la matière se transformera sans risques sanitaires ou olfactifs.

L’usage le plus précieux d’EM est l’amélioration de la qualité microbienne des milieux dans lesquels ils sont introduits.