Présentation

La ferme

Historique

EARL Gatti

117 ha SAU

Cultures maïs, sorgho, tournesol, vesce, feverole, colza, blé, triticale,soja, couverts et doubles couverts

40 ha de parcelles agroforestières depuis 2018

Moyens humains : 1,1 UTH

Parc matériel :Photos du materiel    Photo 4

  •  Semoirs : Samavator 3 m / Sola  4 rangs / Bertini 4 m

  •  Pulvérisateur et épandeur d ’engrais 24 m

  •  Enrouleur 350/90

Capacité d'irrigation : en 3 lacs 50 000 m3 ; ces 3 dernieres années pas d'irriguation, pourquoi ??? voir la vidéo : 7mn

Capacité de stockage 900 Tonnes :Diaporama stockage à la ferme 2011Diaporama stockage à la ferme 2011

L'historique

1995 : Installation dans la ferme familiale en agriculture conventionnelle, céréales, production de semences BPG, oignon, carottes.

1999 : Passage au TCS, achat du Samavator

2001 : Mise en place de CIPAN, Semis direct (SD) de maïs sous couverts.

2005 : Adhésion à Agro d'Oc avec M-J Blazian

            Presentation du CETA de SEMPESSERREPresentation du CETA de SEMPESSERRE

ReussirGC mai 2014 hypolite sylvain AGRODOCReussirGC mai 2014 hypolite sylvain AGRODOC

2009 : Participation au CASDAR TTSI

2011 : Création de l'association Cultivons une Terre Vivante (valorisation de déchets verts 600 T/an)

2012 : Plantation de17,5 ha en agroforesterie avec "Arbre et Agriculture en Aquitaine"

http://www.agroforesterie.fr/video-agroforesterie.php

 

Accompagné et formé par Agro d'Oc, GAIA Consulting et GABB 32

Quidam 2

La démarche

Demarche

 Objectif : sol vivant, toujours couvert, jamais travaillé

Après un travail superficiel (7cm) pendant 5 ans, le sol n'est aujourd'hui plus travaillé mécaniquement.

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1262999

Suppression de l'usage des insecticides.

Introduction de féveroles depuis 1995, suppression des fumures de potasse et de phosphore.

 Utilisation de vesce et féverole, plantes rustiques facilitant la mise en place de cultures spécialisées comme les carottes et le colza.

 Le double couvert permet d'entretenir l'activité biologique durant l'été et l'hiver et parfois d'en faire une culture.

Amendements organiques :

En 2011, un apport de 10 à 20 T de compost ont été apporté sur toutes les parcelles sauf une,

depuis 2012 un apport de 20 T de BRF et bio-fibre sont apportés sur une des 7 parcelles.

L'Agriculture Durable sait s'adapter pour résister au changement climatique =

   

1) Elle couvre les sols : un sol nu c'est le désert, il n'y a pas de plantes, pas de carbone (pas d'énergie), l'énergie renouvelable est perdue, il n'y pas d'eau; à l'inverse, un sol couvert comme une forêt est un sol qui produit de la MO, qui stocke de l'énergie (du carbone dans le sol), qui permet le développement de la biodiversité, qui produit de l'eau (l'eau coule dans les forêts mais pas dans les déserts, pourquoi)

   

2) l'Agriculture Durable doit copier le fonctionnement de la nature en agriculture. Il est possible de copier le fonctionnement de la forêt : toujours couvert, jamais travaillé, des plantes annuelles et des arbres.Cette agriculture existe, elle s'appelle l'Agroécologie, mais  plus particulièrement, l'agroforesterie

   

3) L'Agroforesterie réalise une alliance entre arbre et plantes de cultures grâce à de nouvelles technologies de cultures qui nous viennent du CIRAD(Montpellier, France), le semis direct sur couvert végétal (SCV). Il s'agit, comme dan,s la nature, de couvrir les sols 100 % de l'année et de jouer sur la complémentarité des plantes : les cultures et couverts végétaux pour produire de la nourriture et du carbone (de la MO) pour le sol (stockage de carbone dans le sol, l'agriculture est un puits de carbone), d'infirltrer de l'eau, d'améliorer le stockage de l'eau par l'augmentation de la MO du sol et de mieux gérer l'irrigation, de produire la  biodiversité et de supprimer la pollution de l'eau         (ruisselement, transferts phytos, érosion, lessivages de nitrates). L'arbre, quant à lui, intervient dans la régulation du climat (vent, humidité). C'est le climatiseur de la terre. Il  permet l'évapotranspiration de l'eau profonde en été ce qui amorti les températures élevées, il coupe le vent ce qui limite l'évaporation de l'eau des champs, il héberge une forte biodiversité, il stocke du carbone qui pourra produire de  l'énergie ou des matériaux.

Commentaires

  • Léau-Mercier Ludovic
    • 1. Léau-Mercier Ludovic Le 08/12/2018
    Bonjour,

    je ne suis pas agriculteur mais je m'intéresse nénamoins au techniques agricoles durables. Es ce que vous faite visiter votre exploitation ?
    Si oui vous êtes situé sur «laplume» ? J'aimerais pouvoir visiter et enmenner un jeune agriculteur de ma famille qui travail en intensif (céréale, colza, porc).

    Merci d'avance de votre retour.

Ajouter un commentaire